La curiosité du jeudi : lorsque Al Capone ouvre un « Resto du cœur » – 1931

Al Capone's soup kitchen during the Great Depression, Chicago, 1931

Al Capone a commencé l’une des premières soupes populaires. Il emploie quelques personnes mais nourrit beaucoup plus. En fait, annonçant la loi sociale sur les « soup kitchen », Al Capone a fondé un élément social des Etats-Unis, procurant ainsi des repas pour les chômeurs. Les soupes populaires deviennent fondamentales durant la « Grande Dépression », avant la Seconde Guerre mondiale. Un autre intérêt pour les soupes populaires est de fournir un lieu où les sans-abris et les pauvres pouvaient obtenir de la nourriture gratuite et un bref repos avant de retourner dans la rue.

Al Capone était un ganster qui avait fait fortune durant la Prohibition avec la contrebande. Il avait un peu du mystique Robin des Bois en faisant oeuvre de charité avec son entreprise criminelle et parce que l’opinion publique était assez défavorable à cette politique.

Etre un contrebandier (fabriquer et distribuer de l’alcool était illégal) durant la Prohibition (1920-1933) était perçu comme tout à fait acceptable par l’opinion public, voire courageux. Mais Al Capone était bien connu pour ses méthodes brutales : assassinat, extorsion, corruption, intimidation, etc.

Les intentions d’Al Capone avaient pour but d’améliorer son image. C’est la raison pour laquelle le Chicago Tribune titre en Décembre 1931 : « 120 000 repas sont servis par Capone à la Soupe Populaire ». L’image est saisissante : une horde de personnes en haillons, affamés, assemblés trois fois par jour à côté d’une vitrine à 935 South State Street, se nourrissent grâce à Al Capone. Selon le journal, Capone a fait plus pour les pauvres que l’ensemble du gouverenement des Etats-Unis. Il a même offert à certains d’entre eux des emplois. Al Capone a bien compris le principe de la propagande et de la publicité. Il descend donc parmi la foule et salue les individus. Au cours des mois de novembre et décembre, la soupe populaire garde ses horaires et sert le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner. Thanksgiving 1930 a été un véritable triomphe pour Al Capone, puisqu’il a annoncé avoir nourri plus de 5 000 personnes avec un ragoût de boeuf.

La soupe populaire a été détruite dans les années 1950 et resituée au coin de la 9è et de State Street.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s