Le 31 mars 1889 : Inauguration de la Tour Eiffel

La Tour Eiffel est inaugurée le 31 mars 1889, en avant-première de l’Exposition universelle de Paris qui commémore le centenaire de la Révolution française. Elle a été construite en 2 ans, 2 mois et 5 jours sur les plans audacieux de l’ingénieur Gustave Eiffel. Elle mesure 318 mètres et pèse 10.100 tonnes, avec 18000 pièces de fer et 2500000 rivets.

Prévue pour être détruite après l’exposition, elle doit sa survie à l’installation à son sommet d’un émetteur radio qui a rendu sa conservation indispensable. Si elle n’est plus depuis longtemps le plus haut édifice du monde, la « vieille dame » conserve toujours les faveurs du public et l’amour des Parisiens.

Source : Hérodote

 Tour eiffel

tour eiffel gustave

Dans ma garde-robe #10 Black and White

Alors que nous avons changé d’heure et que nous attendons l’été, qui peine à poindre le bout de son nez, j’ai adopté une tenue graphique uniquement faite de noir et de blanc, shootée entre les gouttes de pluie…

IMG_0935~2

Pour ce look, je porte une robe Atmosphère en laine : elle est très chaude et doublée ce qui me permet de la porter assez facilement par ces températures incertaines…

Pour le camaïeu de noir et de blanc, j’ai opté pour une cape blanche, des bottines noires et blanches et des collants rigolo pour contraster avec un style qui pourrait paraître trop strict.

Pour les bijoux, j’ai fait très simple avec deux chaînes et pendentifs de longueurs différentes, des bagues en argent, des bracelets avec des cristaux et de belles boucles d’oreilles d’opéra avec d’énormes cabochons en cristal.

Pour le maquillage, j’ai opté pour des yeux assez léger avec un simple trait d’eye-liner et du mascara de chez Make Up For Ever, pour le teint le Pro Finish de chez Make Up For Ever également avec un petit coup de blush et pour les lèvres, le Velvetine noir de chez Lime Crime (qui sent le caramel !)

Le petit sac est un Karen Millen : il est à la fois pratique et peu encombrant, et avec un très joli design !

IMG_20150329_171141~2

IMG_20150329_170954~2IMG_20150329_170859~2IMG_20150329_170929~2IMG_20150329_171117~2

IMG_0906~2 IMG_0911~2 IMG_0915~2 IMG_0924~2 IMG_0930~2  IMG_0957~2 IMG_0960~2 IMG_0965~2

Et un petit gif de cette tenue tout en noir et blanc !

IMG_0913-ANIMATION

J’espère que ce look vous plaît !

Bon lundi !

J’ai besoin de vous !

Je ne participe pas à un concours ou autre, mais j’ai besoin de votre avis et ressenti sur ce que je vais vous exposer.

La sœur d’une amie et une de ses copines se sont faites agressées en sortant du ciné mardi dernier vers 21h. La première en sort très choquée, la seconde avec un œil au beurre noir et un nez cassé. Je vous passe les détails sordides de la situation, toujours est-il que l’amie a posté ce statut le soir même :

Facebook App

Je voudrais donc connaître votre ressenti : qu’en pensez-vous ? Comment cela devrait être mis en place ? Qu’est-ce qui serait fondamental pour vous ?

Je suis en train de voir ce qui peut être fait, mais j’ai besoin de vous pour approfondir mes perspectives, voie ce qui peut rendre cette application utile et utilisée, sécurisée et pratique.

Je vous remercie de prendre un peu de temps pour y réfléchir !

A bientôt !

Tendance mode : les franges !

Oubliez vos tassels sur vos loafers ou vos sacs seau, parce que la tendance « frange » s’étend bien au-delà ! Avec le printemps, il est l’heure d’ajouter un peu de surprise dans nos tenues.

En s’inspirant des look d’Olivia Palermo, d’Alessandra Ambrosio, de Jamie Chung ou encore de Kendall Jenner, je vous propose aujourd’hui la tendance « frange ». de la jupe midi ornées de perles aux robes embellis, voici des éléments peu conventionnels que l’on ne trouve pas dans toutes les garde-robes !

Qu’est-ce que cela vous inspire ?

◊ Olivia Palermo et sa jupe-frange en cuir de chez Tibi :

01 Fringe-Clothing-Spring 02

◊ Alessandra Ambrosio et Jamie Chung portant un short à frange DL1961 :

03 04

◊ Une version similaire pour le commun des mortels chez BlankNYC :

05

◊ Ou encore chez Charlotte Russe :

06

◊ January Jones sur le plateau de Jimmy Fallon portant une magnifique robe Preen de la collection printemps 2015 :

07 08

◊ Olivia Palermo portait un cardigan en dentelle et frange :

09

◊ Margot Robbi, lors des Oscars, portait un collier à franges Van Cleef & Arpels :

10

◊ Olivia Palermo portait lors de la Fashion Week une jupe à franges ainsi qu’un clutch, le tout dans des couleurs des naturelles :

11

◊ Kendall Jenner portait une jupe en cuir noir à franges pendant la Fashion Week Leather Fringe Skirt :

12

◊ Les franges peuvent être également sur les chaussures : Olivia Palermo porte des escarpins avec des tassels très colorés !

13

◊ Chez Zara, on peut trouver des sandales Gladiator en cuir :

14

◊ Cet ensemble poudré de chez Topshop est parfait pour le printemps :

15

◊ Les franges vont aussi sur les sacs, voici un clutch de chez Asos :

16

◊ Le chemisier de chez Thakoon :

17

◊ Un maillot de bain de chez MSGM :

18

◊ Les sandales Aquazzura :

19

◊ Les boucles d’oreilles Adia :

20

◊ Le maillot de bain Karla Colletto :

21

◊ Un jumpsuit de chez H&M :

22

◊ Des sandales Loeffler Randall :

23

◊ Une robe à franges Nasty Gal Joplin :

24

◊ La robe caftan Shakuhachi :

25

◊ La ceinture en suède de chez Mango :

26

◊ Le collier de chez Forever 21 :

27

◊ Le bracelet doré de chez Thalia Sodi :

28

◊ La robe prêt à porter couture J.Crew Collection Beaded :

29

◊ La robe Alice & You :

30

◊ La jupe Candela Aubrie :

31

◊ Le short en suède Maison Scotch :

32

Est-ce que ton style fait de toi une prude ou une allumeuse ?

Toujours est-il que jamais tu ne pourras jamais gagner : si un bouton est trop proche de ton cou tu es prude, si tu montres trop tu es une allumeuse. Si tu marches à plat, tu es vieille, mais si ton choix se porte sur des talons, alors tu es une pute.

Judging-Women-Clothes-Campaign

Cette forme de stéréotypes sexuels sur les habitudes vestimentaires est particulièrement dommageables pour l’estime de soi.

Une organisation féministe suisse, Terre Des Femmes, a mis en place une campagne sur les doubles standards que doivent subir les femmes dans la manière de se vêtir. Cette campagne s’intitule « Ne pas mesurer la valeur d’une femme par ses vêtements ». L’idée n’est pas neuve mais à l’intérêt de remettre sur la place publique des préjugés que subissent les femmes.

Trois visuels ont été imaginés afin de mettre en exergue qu’aucune manière n’est positive dans la valeur assignée à chaque zone.

Danger-Judging-Her-Neckline Harm-Judging-Her-Hemline  Problem-Judging-Her-Heel-Height

La curiosité du jeudi : la preuve que les victoriens étaient drôles !

Mark Twain, l’auteur qui a fait sa marque avec humour littéraire et divertissement, a dit une fois : « Une photographie est un document très important, il n’y a rien de plus accablant pour aller à la postérité qu’un sourire niais idiot pris et fixe pour toujours ».

Il y a une tonne de raisons invoquées expliquant pourquoi les Victoriens ne sourient pas sur les photos, : comme de longs temps d’exposition, des coûts élevés pour avoir pris des portraits, une mauvaise hygiène dentaire, et, peut-être plus important encore, c’est tout simplement considéré comme une mauvaise étiquette. Mais heureusement, voici des preuves que les Victoriens ne pouvaient pas dissimuler un sourire et casser la raideur habituelle de chaque pose.

Victorians (1) Victorians (2) Victorians (3) Victorians (4) (1)  Victorians (5) Victorians (6) Victorians (7) Victorians (8) Victorians (9) Victorians (10) Victorians (11) Victorians (12) Victorians (13) Victorians (14) Victorians (15) Victorians (16) Victorians (17) Victorians (18) Victorians (19) Victorians (20) Victorians (21) Victorians (23) Victorians (24) Victorians (25) Victorians (27) Victorians (28) Victorians (29) Victorians (30)

Des robes chic et habillées pour le printemps

Je vous propose aujourd’hui une sélection de belles robes pour le printemps à moins de 120 €.

spring-bridesmaid-dresses-under-£100

Parce que les beaux jours, qui finiront bien par arriver…, entraîne un petit renouveau dans la garde-robe, voici une petite wish-list de robes pour le printemps.

Qu’en pensez-vous ? Une préférence, une envie de fleurs ou de couleurs pep’s ?

ASOS-spring-bridesmaid-dress-640x816

ASOS SALON, 115,99 €

ASOS-spring-bridesmaid-dress1-640x816

ASOS, 102,99 €

Pippa-Lynn-spring-bridesmaid-dress-640x960

Pippa Lynn, £40 en promo

ASOS-spring-bridesmaid-dress2-640x816

ASOS SALON, 115,99 €

HM-spring-bridesmaid-dress-640x748

H&M, £29,99

HM-spring-bridesmaid-dress1-640x748

H&M, £49.99

ASOS-spring-bridesmaid-dress3-640x816

ASOS, £95

phase-8-spring-bridesmaid-dress

Phase 8, £99

Coast-spring-bridesmaid-dress2-640x960

COAST, 120 €

ASOS-bridesmaid-dresses-for-spring-640x816

ASOS, £35

ASOS-spring-bridesmaid-dress5-640x816

True Violet, £85

YUMI-spring-bridesmaid-dress3

Yumi, £60

LITTLE-MISTRESS-bridesmaid-dresses-for-spring-640x816

Little Mistress, £65

ASOS-spring-bridesmaid-dress6-640x816

Chi Chi London, £67

ASOS-bridesmaid-dresses-for-spring1-640x816

ASOS, £75

FCUK-bridesmaid-dresses-for-spring-640x816

French Connection, £85

ASOS-bridesmaid-dresses-for-spring2-640x816

Truly You, £75

Endométriose #EndoChallenge

Je vous propose aujourd’hui un témoignage lu dans Rue89 sur l’endométriose. Cette maladie dites des règles douloureuses est réellement une maladie et non un passage obligé. Malheureusement trop peu de médecins connaissent et comprennent cette maladie. C’est un témoignage que je n’ai pas écrit, mais que dont j’aurai pu être l’auteur. La douleur de cette maladie est épouvantable au point d’en devenir folle…

Je vous laisse découvrir ce témoignage :

endo

MAKING OF
Depuis le début du mois de mars, vous avez peut-être vu se multiplier sur les réseaux sociaux des photos de profil dotées d’un filtre jaune. C’est le #EndoChallenge, une campagne de sensibilisation à l’endométriose. Cette maladie provoque douleurs et troubles des systèmes gynécologique, urinaire, digestif et sexuel pour les cas les plus répandus. Elle est souvent très longue à diagnostiquer, faute de connaissances médicales suffisantes. Louise Tempier, une journaliste de 27 ans, en est atteinte. Rue89

Je n’ai pas « mal » pendant mes règles, je veux mourir

Une photo de profil. Un carré d’identité teinté de jaune.

Un filtre de couleur, ça n’était pas trop demandé alors je l’ai fait. En petit, en haut, bien caché, j’ai quand même écrit #EndoChallenge. Pour me dédouaner. Comme si ça expliquait tout.

Je n’ai rien dit, en fait. Je n’ai pas revendiqué mon endométriose. Une maladie inconnue, ça ne se revendique pas. Ça se porte comme un poids mort sur les épaules. Un poids mort dans le creux des entrailles plutôt.

Je n’ai rien avoué, rien raconté, rien crié. Pour dire quoi d’abord ? Parler de menstruations, de règles, de sang… C’est sale. Honteux. On ne parle pas de ces choses-là.

Il faut en moyenne sept ans pour être dépistée. Moi, ça m’en a pris neuf. Et sept années de plus pour que j’essaie à nouveau un traitement. Seize ans qu’on vit ensemble avec mon endométriose. Endo, pour les intimes. Seize ans à ne rien dire.

Pourtant, j’en ai de la rancœur, de l’amertume, de la rage dans mes tripes. Mais comme les autres, je serre les mâchoires. Je les broie quatre jours par mois.

Je n’ai pas toujours pu me cacher. Certains ont vu des choses. Ces maxillaires contractés. La respiration haletante. Ou cette main qui se convulse sur un bout de table ou un pan de mur. Le teint livide. Et cette goutte de sueur qui perle. Certains ont eu un geste de compassion timide. D’autres ont tourné la tête. D’autres encore en ont ri. Ceux- là, je les ai haïs. J’ai haï beaucoup de gens d’ailleurs. Moi, la première, soyons fair-play. Et puis tous ceux qui m’ont répété de faire un enfant pour guérir. Tu parles d’un traitement…

J’ai haï les gynécologues de province qui cherchaient discrètement sur Google de quoi je parlais. J’ai haï les pilules qu’ils me donnaient sans savoir. Comme si j’étais un rat de laboratoire à qui on pouvait faire subir des mois entiers de règles ou une ménopause artificielle sans qu’il n’y ait de conséquences. J’ai haï ces apprentis sorciers incapables de reconnaître leur incompétence.

Face à cet océan de solitude, je me suis battue seule pendant sept ans. J’ai appris des techniques de relaxation, j’ai fait des thérapies pour accepter ce corps de femme détraquée. J’ai tout essayé pour déployer mes ailes et je me suis brûlée – littéralement, quand les bouillottes à répétition ont laissé des marques indélébiles sur ma peau. Marquée au fer rouge par l’endo.

C’était un combat vain. Je ne suis pas une victime mais je suis malade. L’endométriose est une maladie. Et j’ai épuisé mes forces à vouloir être comme tout le monde. Je ne suis pas comme tout le monde. Je n’ai pas « mal » pendant mes règles ; je veux mourir pendant mes règles. Je dis toujours que je dois rester à distance des couteaux pendant ces quatre jours tellement la tentation est grande d’enfoncer la lame. Ça fait rire mes proches. Jaune. Comme ma photo de profil.

Une fois, j’ai cherché combien de jours j’avais déjà perdus à cause de l’endométriose. En ajoutant les nombreux mois où j’ai eu des règles en continu, ça se comptait en années. Des années perdues dans les méandres de la douleur. Je ne veux plus en perdre.

Sept ans après cette IRM où j’ai enfin lu le nom de ma maladie, je reprends les armes. Un nouveau suivi avec une vraie spécialiste. Un nouveau traitement adapté. Pas de bébé-médicament. Je veux choisir la façon de vivre ma vie. Ça tombe bien d’ailleurs, l’endométriose n’est pas mortelle. Je vais donc me battre. J’ai tout mon temps.

Echographie d’une femme atteinte d’endométriose (Mikael Häggström/Wikimedia Commons/CC)

Dans ma garde-robe #09 Un peu d’esprit vintage

J’ai eu le plaisir de gagner une robe vintage des années 1940, par le blog de Jessica, Leçon de rétro ! Si vous recherchez de l’inspiration ou un modèle de vêtements vintage, je vous conseille vivement de visiter son site !

Pour ce look, j’ai donc adopté cette superbe robe en laine de couleur noire et rouge avec un beau motif tartan. Elle est particulièrement chaude, ce qui, pour ces derniers jours est très agréable ! Pour ce look, j’ai opté pour la simplicité : un doctor bag en cuir vintage, des lunettes eye cat et des souliers en cuir noir compensé ou des irregular choice rouge !

Pour le maquillage, très simplement des ongles rouges le « tate » de chez Nails Inc ou un rouge de chez Sephora et pour les lèvres, le vernis à lèvre n°9 de chez Yves Saint-Laurent.

S’il avait fait un peu plus froid, j’aurais également opté pour des bas couture et une paire de gants vintage noir en coton : la robe ayant des manches 3/4, les gants sont parfaitement adaptés, mais devant le léger redoux, j’ai finalement choisi mon trench.

IMG_20150322_191027~2 IMG_20150322_191132~2 IMG_20150322_191241~2 IMG_20150322_191251~2 IMG_20150322_191341~2

IMG_0786~2
2015 - 1IMG_0802~2 IMG_0807~2

Et voici un petit gif de ce look ! 🙂

J’espère qu’il vous a plu !

Bon lundi !

IMG_0791-MOTION