Novembre 2018

Bonjour à tous,

Le mois de novembre commence par un jour férié et Paris est vide : les Parisiens font le pont et ont déserté la capitale Le tout pour mon plus grand bonheur ! 🙂

Nous sommes le lendemain d’Halloween. La soirée attendra le week-end…

Week-end à Rennes

Après un train matinal, nous avons arpenté le marché des Lices et fait un tour dans la ville, qui ne cesse de changer.

Pause le midi à notre crêperie préférée : Ouzh Taol !

Balade digestive au parc du Thabor, avant de faire un tour au Haricot rouge.

Et le soir : Halloween’s party !!!

Cette année, je suis la Reine de Cœur d’Alice au Pays des Merveilles. La touche halloweenesque se trouve au niveau du buste avec un cœur en cristal rouge et un effet avec du faux sang et du latex liquide 🙂

Le lendemain, j’ai repris quasiment toute ma tenue pour un shooting. J’ai eu plaisir à retrouver mes amies, que je ne vois plus depuis que je suis à Paris pou discuter un peu.

Voici un petit aperçu du maquillage à mon retour à Paris. Autant vous dire que dans la rue ou dans le train, j’étais une attraction.

Théâtre

Le CV de Dieu

Sur les conseils d’une amie, j’ai pris mes billets pour aller voir le CV de Dieu. Il s’agit à la base d’un livre de Jean-Louis Fournier et l’adaptation théâtrale est réussie.

Pièce : Le CV de Dieu avec Jean-François Balmer et Didier Bénureau

Lieu : La Pépinière –  7 Rue Louis le Grand, 75002 Paris

Histoire : Après avoir créé le ciel, la Terre, les animaux et l’homme, Dieu commença à s’ennuyer. Il lui fallait de l’activité. Il décida de chercher du travail et comme tout un chacun, il rédigea son curriculum vitae…

Tristan Lopin

J’ai découvert Tristan par ses vidéos sur Youtube. Je le suis également sur Instagram où il poste très régulièrement des vidéos. Autant vous dire que je le connais comme si c’était un pote 🙂

Et donc, il était temps d’aller enfin le voir sur scène ! C’était chose faite un vendredi sous la pluie 🙂 La pièce est drôle. Pour tout vous dire, même si le fond est triste (rupture tout ça…) il a la capacité de retourner la situation et de rendre le moment particulièrement amusant.

Pièce : Tristan Lopin

Lieu : Théâtre Trévise – 14 Rue de Trévise, 75009 Paris

Histoire : Fraîchement largué – ça fait 8 ans – Tristan vous conte ses déboires amoureux… Pour lui, la rupture est la meilleure manière de prendre un nouveau départ… Mais pas facile de rêver entre une copine totalement dépressive, des potes over – en couple dans l’over – construction et une tante raciste et homophobe. Avec un regard acéré, il donne son avis sur une société qui voudrait tous nous faire rentrer dans le moule.Tristan cultive sa différence et continue de rêver secrètement au prince charmant (mais un prince qui répondrait rapidement aux textos, cette attente interminable, c’est vraiment insupportable… #DependanceAffective).

Week-end breton

Lors d’un petit week-end, nous avons été faire un tout à la mer. Pour changer d’air.

Après-midi modèle maquillage

Alors que le mois est bien avancé, j’ai pris un après-midi pour souffler. Je ne sais pas vous, mais le mois de novembre a été éprouvant : les changements de températures, le boulot qui s’accumule tout comme la fatigue ont rendu nécessaire une petite pause.

J’ai donc rejoins Chloé pour être modèle à l’Atelier international de maquillage (dont je vous parlais en septembre).

Le thème du jour : mariée oreintale. Il faut traduire par maquillage très marqué et du volume pour les cheveux.

Voilà ce que ça donne :

L’Atelier se trouvant proche du Bataclan…

Soirée Disney

Je travaille dans un grand groupe, ce qui a aussi ces avantages et notamment la privatisation de Disney pour une soirée de Noël !

N’ayant pas mis les pieds au pays de Mickey depuis un voyage scolaire en CP (True story), je peux vous confirmer que je ne connais rien à cet univers. Et ce d’autant plus que je ne suis pas un fan de cet univers à la base.

Je dois vous avouer que j’ai passé une excellente soirée : nous sommes arrivés assez tôt et avons pû profiter de pas mal d’attractions avec peu d’attente à chaque fois.

J’ai été impressionnée par le travail réalisé pour rendre le temps d’attente très acceptable : l’immersion dans l’univers de l’attraction, le tout en se déplaçant tout le temps ont fait que les 10 ou 20 minutes d’attentes passent inaperçus.

Adresses parisiennes

Le Madeleine C

La semaine suivante, j’ai rejoins une amie vers Madeleine pour tester un restaurant, le Madeleine C. J’ai opté pour le poisson et en dessert une tarte tatin revisitée.

Adresse5 Rue de Castellane, 75008 Paris

Je vous conseille de réserver avec La Fourchette, vous aurez ainsi une réduction 🙂

Ladurée

Je me suis rendue chez Ladurée pour acheter le calendrier de l’Avent. C’est la première fois que la marque en réalise un. Alors que le mois de décembre est bien commencé, je vous confirme que ma Maman en est très contente 🙂

Yves Thuriès

Les vitrines de Noël se dessinent partout dans la Capitale. C’est un bonheur visuel !

Philippe et Jean-Pierre

Autre soirée avec une autre amie, nous sommes allées au restaurant Philippe et Jean-Pierre. J’ai pris un plat avec du thon et en dessert une Pavlova à la mangue. Les plats sont très bons, mais le service est tellement expéditif que cela rend l’expérience peut réussie…

Est-ce le fait de ne pas prendre d’alcool ? Je ne sais pas en tout cas, je n’y retournerai pas. Il y a d’autres restaurants où le service n’aura pas de côté sitôt arrivées-sitôt sorties, qui est pour le moins désagréable…

Presque Noël : chez Angélina !

Par un samedi un peu venteux et pluvieux, nous sommes allés nous réchauffer aux Galeries pour découvrir le sapin (ne scrollez pas si vous voulez garder la surprise !) et pour découvrir les derniers desserts de chez Angelina (avec un bon chocolat chaud, parce que c’est novembre !).

J’ai donc découvert le Jardin Poire-Praliné qui est un pur bonheur !

Et pour finir…

Pour finir ce mois de novembre, j’ai eu le plaisir d’avoir une belle cérémonie de remise de diplôme, dont le parrain est M. Bruno Dalles, Directeur de Tracfin.

Août 2018

Bonjour à tous !

Le mois d’août à Paris rime avec un mélange de libération et de dépression. C’est assez étrange…

Paris se libère de ses parisiens et la fermeture du RER A en intra-muros y est pour beaucoup, il y a de la place en terrasse le week-end pour un copieux petit-déjeuner, mais à côté de ça la plupart des personnes sont partis à l’autre bout de la France/Europe/Monde… Le mois d’août se résume donc à bosser. Et partir un peu aussi, histoire d’échapper un peu à la fournaise parisienne d’un mois d’août caniculaire…

Week-end en Bretagne

Lors de l’un des premiers week-ends d’août je suis partie en Bretagne, histoire de souffler un peu durant cet été. Au programme, câliner les animaux, faire un tour à la plage, manger des galettes et des crêpes (Adresse : Dan Gwen à Vannes), bouquiner, boire un café au soleil, prendre un verre avec les amis de Rennes…

Week-end à Paris

J’ai découvert le marché Saint-Pierre et les kilométrages de tissus en tout genre ! Ce coin de Montmartre est une merveille !

Gourmandises et restaurants

Les Sopranos

Suite au passage d’un ami sur Paris, nous sommes retournés au restaurant les Sopranos. Les pizzas sont délicieuses, le service est impeccables et le tiramisu digne de Rome.

Petit conseil : réservez via La Fourchette et vous aurez une réduction substantielle.

Adresse : 103 Boulevard du Montparnasse, 75006 Paris

Les Frangines

Nous avons retrouvés des amis du 14ème pour y dîner. C’est un bistrot typique : à la fois classique comme on en trouve dans Paris et avec cette touche du 14ème. Bonne adresse toutefois la fin du mois d’août semblait rimer avec difficulté d’approvisionnement car de nombreux éléments de la carte étaient indisponibles. Ce qui dans mon cas est vite désargréable puisque je ne mange pas de viande et pas tous les poissons. A part ce détail mon plat était réussi 🙂
Adresse : 46 Rue Raymond Losserand, 75014 Paris

Birthday girl !

Bonjour à tous !

Parce que c’était mon anniversaire il y a une semaine, je me suis octroyée (grande seigneur avec moi-même !) un week-end rennais avec l’Amoureux.

Au programme se promener, manger et voir des amis.

Cela fait un peu plus d’un mois que j’ai officiellement quitté la capitale bretonne, mais y retourner pour juste un week-end est vraiment amusant. Les habitudes de balades sont toujours là, les serveurs du café me reconnaissent toujours, bref c’est un peu comme si je n’étais pas partie 🙂

Si vous faites un petit séjour, je vous conseille d’aller dîner à la crêperie Ouzh Taol, dont je vous ai déjà parlé. Ils ont refait la carte il y a deux semaines !

img_20170127_225557

Samedi, au programme je n’avais pas prévu grand chose. Nous sommes balader, on a pris un café avec une amie, fait un tour au marché, à la Trinitaine, bu un bon chocolat chaud au Haricot Rouge.

img_20170128_151947 img_20170128_162557

Puis en soirée, un petit retour à l’hôtel pour me changer avant d’aller dîner chez un ami, puis direction la soirée Blues du stage BBI !

Je n’avais pas dansé depuis un certain temps et cela m’avait vraiment manqué ! J’ai hâte de refaire une soirée très vite !

Le lendemain, mes parents venaient à Rennes. J’avais prévu de faire un tour au Marché à Manger, mais devant le monde, on a rebroussé chemin, d’autant plus qu’il pleuvait.

img_20170129_130149

On a fait un petit tour sur l’esplanade Charles de Gaulle pour voir les belles voitures anciennes, puis direction le Café Noir pour déjeuner ! Je vous conseille leur pizza, elles sont délicieuses !

img_20170129_125032 img_20170129_135809

Petite balade pou digérer, puis j’ai abandonné mes parents qui se rendaient à l’opéra pour aller voir d’autres amis, avant de finalement prendre le train et rentrer à la maison.

L’Amoureux m’a offert de très beaux cadeaux je vous en reparle bientôt !

Très bon lundi à tous !

Le passage à 2016

J’ai passé mon Réveillon du Nouvel An en compagnie de l’Amoureux, juste tous les deux. Je n’avais pas envie de passer mes soirées en rentrant du boulot à devoir anticiper et préparer à manger, faire les courses et un brin de ménage. La meilleure solution reste de faire un excellent repas dans un de nos restaurants préférés : le Galopin !

Il n’y a pas de menu de Réveillon, ce qui me convient parfaitement : je n’aime pas en général ce qui est proposé de manière absolue, et plutôt que de devoir changer la moitié des plats, je n’ai eu qu’à choisir ce qui me plaisait réellement !

Le Galopin a fait peau neuve cet été, et je n’avais pas eu l’occasion de franchir les portes de cette belle brasserie depuis. Les quelques aménagements, les lumières et l’ensemble des travaux sont particulièrement réussis. Par ailleurs, alors que le restaurant était plein, je n’ai jamais eu cette sensation de ne pas m’entendre ou de devoir lire sur les lèvres de mon interlocuteurs. Malgré le nombre, le volume sonore était au plus bas, ce qui est extrêmement appréciable après une longue semaine de boulot.

Je passe enfin à mon assiette. La carte propose une bonne dizaine d’entrées et de plats (dont les deux-tiers sont des poissons !).

En entrée, j’ai opté pour un tartare de bar et saumon sur un lit d’algues japonaises sucrées ! aussi surprenant que délicieuses ! L’Amoureux a choisi du fois gras chaud et des saint-Jacques sur un lit de panais et de pommes.

Ensuite, mon plat principal était composé de gambas et de tagliatelles à l’encre de seiche, avec une émulsion au saumon fumé et des petits légumes. L’Amoureux a opté pour du magret de canard et un crumble de légume.

Enfin, avec un petit café, j’ai terminé ce beau repas par une tarte fine aux pommes et sa glace au spéculoos, tandis que l’Amoureux testait la tarte au citron.

Voilà en image, ce divin repas :

IMG_7430 IMG_7435 IMG_7439 IMG_7443

J’espère que vous avez également passé un excellent réveillon !

Bon mardi !

Nouveau boulot

Hello tout le monde !

Je viens de commencer un nouveau boulot, je suis donc tranquille jusque mi-mars ! Je recommencerai prochainement à rechercher du boulot (en tant que juriste) sur Paris (d’ailleurs si vous connaissez des gens, des cabinets, etc. je suis preneuse !).

Voilà c’était l’anecdote du moment !

Et sinon j’ai besoin de vous pour me chercher un coiffeur sur Rennes, je m’explique, je souhaite uniquement couper quelques centimètres, tout droit, pour enlever les pointes fatiguées de l’été, or mettre 30 € pour cela (sans brushing !) m’agace passablement… Donc voilà si vous connaissez un coiffeur qui ne soit pas au delà de l’irraisonnable, cela m’arrangerait énormément ! 🙂

A très vite !

1953-vintage-girl-working-at-a-desk

Adresses rennaises #08 Le Cinquecento

J’ai testé un nouveau restaurant, plus précisément une nouvelle pizzeria samedi. Il s’agit du Cinquecento !

IMG_4844

Le service est parfait : pas d’attente, mais en même temps aucune impatience de leur part.

10930168_811732852236952_1113957737799132005_n

Les pizzas sont parfaites : la pâte a du goût et cuite comme il faut, la pizza est copieuse (je n’ai pas tout mangé, tout comme mon frère et on a demandé à emporter, ce qui n’a posé aucun problème : laisser la moitié de ma pizza me faisait mal au cœur…).

IMG_4840

Pour le dessert, j’ai opté pour le café gourmand : composé d’un tiramisu, une profiterole et un macaron (et un café). Sur la table ont été choisi un Irish Coffee (délicieux aux dires du goûteur !), un tiramisu (que j’avais également dans mon café gourmand).

IMG_4853

IMG_4854

C’est donc une adresse que je recommande sincèrement aux vues de la qualité des produits, des plats et du service.

Horaires :
lun. – mer. 19:00 – 22:00
lun. – ven. 12:00 – 14:00
jeu. 19:00 – 22:30
ven. – sam. 19:00 – 23:30
Téléphone : 02.99.79.17.04
Adresse : 5 Quai Lamennais, 35000 Rennes

Adresses rennaises #07 Chez Geppetto

Cela fait un bon moment que je n’avais pas testé une bonne nouvelle adresse : c’est chose faite avec la pizzeria Chez Geppetto !

pizzeria 02

pizzeria 01

pizzeria 03

Sur la place Rallier du Baty, avec tous les restaurants, se trouve donc cette adresse italienne qui propose des pizzas (original n’est-ce pas ?) mais aussi des pâtes, des burgers, etc.

J’y suis allée samedi dernier afin de tester de nouvelles pizzas ! Et je n’ai pas été déçue !

La pâte fine est délicieuse et les pizzas sont généreuses : immense et copieuse (mais j’ai tout de même réussi à la terminer ! :-))

Les desserts sont aussi copieux : le café gourmand mérite réellement son nom, le tiramisu est divin et la glace stracciatella très savoureuse.

En somme une très bonne adresse à retenir !

NB : ils font aussi à emporter.

IMG_2065-2IMG_2064-2 (1)IMG_2072-2 IMG_2074-2 (1)

Vous trouverez sur leur page Facebook la carte du menu (sauf les plats du jour de la semaine).

Adresse : 6 rue Rallier du Baty – Rennes

Téléphone : 02 99 51 52 72

Vide-dressing à Rennes – vendredi 8 mai 2015

Hello mes chatons !

Vous faites quoi ce vendredi (pour les Rennais ou tout du moins ceux qui habitent près de la capitale des Bretons) ?

Rien ? C’est ce que je me disais !

Je vous propose de passer au Häagen-Dazs de Rennes (à côté de l’opéra, place de l’Hôtel de Ville) car s’y tiendra un Vide-dressing ! Il est organisé notamment par la pétillante Louise du blog Louise la Cerise. J’y vendrais des vêtements et des bijoux et vous pourrez même manger une ‘tite glace en passant 🙂

J’espère pouvoir vous y croiser !

A vendredi !

vide dressing

Opéra – Monsieur de pourceaugnac

La semaine dernière, j’ai eu le plaisir de pouvoir à nouveau assister à une représentation de Monsieur de Pourceaugnac. A nouveau, parce que je l’avais vu lors de mes premières années à Rennes, et par conséquent lors de mes débuts à l’opéra (en tant que spectatrice, je chante très mal !)

Pourceaugnac

Cette pièce de Molière et au livret de Lully est un petit bijou du classicisme à la française. L’opéra de Rennes étant petit (le plus petit opéra de France) il est assez aisé de s’imaginer à Versailles, non loin du Roi-Soleil !

1312747-Molière_Monsieur_de_Pourceaugnac

Il s’agit d’une pièce de théâtre, d’une pièce musicale et d’un ballet ! Les talents de Molière et de Lully réunis ! Cette pièce est drôle, morale et belle comme le veut le XVIIème siècle.

Monsieur_de_Pourceaugnac,_Molière,_couverture

L’histoire

Monsieur de Pourceaugnac « monte » à Paris ! Il est riche. Il est sérieux. Il est sot. Il est venu épouser la jeune Julie. Julie est jeune. Julie est belle. Julie aime Eraste. Et elle ne veut pas devenir Madame de Pourceaugnac. Monsieur de Pourceaugnac va donc trouver à qui parler.

Déchaînés par le fourbe Sbrigani et l’intrigante Nérine, Julie, Eraste et toute la bande de leurs joyeux amis vont engager une étourdissante guerre-éclair contre Monsieur de Pourceaugnac, où les travestissements, les mascarades, le chant, la danse et la musique tiendront lieu de munitions, puisque « la grande affaire est le plaisir ! »

La Comédie-ballet, à la fois multiforme et profondément cohérente, sophistiquée et populaire, brillante et profonde est un genre étonnamment moderne, qui exprime d’abord une foi solaire dans la puissance transformante des arts. Pour Molière, la musique, le chant, la danse ne sont pas des « ornements », destinés à enluminer sa prose, et qui pourraient être supprimés le cas échéant : ils sont constitutifs de l’œuvre, et c’est de leur « tressage » qu’émane l’enchantement capable de volatiliser purement et simplement « tout ce qu’à nos vœux on oppose »…

img110124 img110126 img110127 img110128

Le programme

Monsieur de Pourceaugnac, Comédie-ballet de Molière/Lully

Mise en scène : Vincent Tavernier
Chorégraphie : Marie-Geneviève Massé
Direction musicale : Francois Lazarevitch

Costumes : Erick Plaza-Cochet
Décors : Claire Niquet
Lumière : Carlos Perez

Avec 25 artistes sur le plateau

Les Malins Plaisirs – 3 chanteurs & 7 comédiens
Marie-Louise Duthoit : dessus
David Lefort : ténor
Jean-Louis Serre : basse
Pierre-Guy Cluzeau, Marie Loisel, Maxime Costa, Mélanie Le Moine, Laurent Prévot, Marie-Alexandre Ferrier, Quentin-Maya Boyé

Compagnie L’Éventail – 6 danseurs
Romain Arreghini, Marc Barret, Bruno Benne, David Berring, Olivier Collin, Robert Lenuz

Les Musiciens de Saint-Julien – 9 instrumentistes
François Lazarevitch : direction et flûte
Zefira Valova : violon 1
Nicolas Sansarlat : violon 2
Céline Cavagnac : alto 1
Pierre Vallet : alto 2
Lucile Boulanger : viole de gambe
André Henrich : théorbe
Matthieu Boutineau : clavecin
Laura Duthuillé : hautbois

http://api.dmcloud.net/player/embed/4e709e80f325e11e5f000025/54e738e894a6f633081bd1de/a132df8dd4c44aa6af8c07f08cefba6a?exported=1

Reims_Pourceaugnacmonsieur_de_pourceaugnac2