DU Compliance

Hello !

J’ai validé mon second DU ! Avec une mention Bien !

Il est en Compliance avec une spécialisation LCB/FT.

Je suis tellement contente ! Les derniers 6 mois ont été studieux, tout particulièrement les deux derniers mois où le programme était en continue : boulot et révisions/rédaction midi, soirée et weekend inclus… Depuis le 7 juin, je souffle. Avec mes résultats du DU de Nantes, je respire et avec ceux d’aujourd’hui c’est la vraie délivrance !

Il fait une chaleur épouvantable à Paris #LaFournaiseDuMetro mais je m’en moque. J’étais une ahurie dans le métro avec un smile jusqu’aux oreille !

Bref, voilà je vais pouvoir partir sereinement en vacances et c’est le principal.

Prochaine étape : un nouvel emploi, cette fois en Compliance.

Publicités

DU propriété intellectuelle

Bonjour à tous,

Cette semaine j’ai validé mon DU en propriété intellectuelle.

C’est un Diplôme Universitaire dispensé par l’Université de Nantes. Il s’est fait à distance avec, outre les cours sur une plateforme, des interventions tous les mois sur des aspects plus techniques (en visioconférence) et des devoirs à rendre durant l’année.

Si vous êtes intéressé par la matière et que le format à distance vous intéresse, je vouq le recommande car il est vraiment complet et les professeurs sont disponibles. Un système de tutorat est mis en place sur la plateforme afin que les questionnements que les étudiants pourraient avoir soient répondus.

Concernant les examens, ils ont lieu en présentiel, donc à Nantes (d’où mon post, il y a un mois :)) en cas échec il y a une seconde session pour les élèves ayant une moyenne entre 8 et 10.

Je suis vraiment contente de l’avoir validé et de pouvoir à présent me concentrer sur ma recherche d’un nouvel emploi.

Bon Weekend à tous !

Mai 2018

Bonjour à tous,

Le mois de mai est terminé. Enfin !

Je termine mon dernier diplôme cette semaine et je suis sur les rotules. Le mois de mai 2018 aura globalement absorbé toute mon énergie…

Mais le mois de mai c’est aussi la découverte de la pièce de théâtre « Art » au Théâtre Antoine. C’est très parisiano-parisien maiq ça m’a beaucoup plus. Les acteurs étaient excellents et la pièce en elle-même est drôle.

Le mois de mai c’est aussi un air de printemps à la maison

J’ai eu l’occasion de tester deux adresses de restaurants. Mon préféré est le 23 Clauzel (rue de Clauzel donc) tenue par Julie Rivière. Le service, les plats, tout était fabuleux. À retenter !

L’absence de vie sociale ne veut pas dire que je boude les terrasses pour autant ou une petite glace sur le pouce après une journée de travail 🙂

Et puis c’est Nantes dont je vous parlais précédemment. En espérant que les examens soient réussis…

Et vous en mai ? Vous faites ce qui vous plaît? (oui oh je suis fatiguée !)

Passage à Nantes

Bonjour à tous,

Je viens de quitter Nantes où je suis restée deux jours pour passer des examens pour l’un des DU que j’ai préparé cette année.

Les examens sont terminés après 3 épreuves de 3h chacune. Il ne me reste plus qu’à attendre les résultats à présent… #FingersCrossed

L’Amoureux m’a accompagnée dans ce périple nantais ce qui a rendu le périple moins effrayant.

Car, enfin après des semaines de révision j’arrive au terme d’une longue période de fatigue…

Les grèves ayant lieu cette semaine le lundi et le mardi (jours des épreuves donc…) Nous sommes partis dès le dimanche. Mes parents nous ont rejoints le midi pour déjeuner. L’adresse n’était pas concluante, je ne la mentionnerai donc pas.

Après une petite balade sous le beau ciel de Nantes, nous nous installons pour un petit café en terrasse, ce qui me donne l’occasion d’offrir quelques chocolats à maman pour la fête des mères.

Les chocolats viennent de chez Jicara dans le XVeme (très belle adresse :))

Après de nouvelles révisions à l’hôtel, nous partons nous dégourdir les jambes et en quête d’un lieu pour dîner. Car le dimanche soir comme dansse nombreuses villes, les restaurants ouverts ne sont pas légion.

Je m’installe avec l’Amoureux dans une crêperie, mais à nouveau l’adresse ne vaut pas le détour (beaucoup trop de beurre et beaucoup trop salé. Pour que je fasse cette remarque c’est dire à quel point l’ensemble baignait dans le beurre…)

Nous ne prenons pas de dessert, et recherchons un glacier. Ils sont tous fermés #dimanchesoir

Je souhaite tout de même une petite note sucrée et on s’installe en terrasse du restaurant le Charle H. Le lieu est agréable et le service est impeccable. À ma question sur le contenu de l’incontournable café gourmand, le serveur me fait marcher (bon pour de faux hein :)) avec une histoire de brocolis et de betterave : le café gourmand des puristes.

L’Amoureux a donc opté pour une très belle et délicieuse pavlova, et pour ma part un café gourmand (sans brocolis).

Après une nuit abominable à cause d’une soufflerie en continue, il est l’heure pour moi d’affronter la première épreuve : le droit d’auteur.

Après ces trois premières heures, je rentre grignoter une quiche d’un salon de thé dans la rue proche de l’hôtel, et je reprends les révisions.

Pour le dîner, j’hésite entre le Cambronne et le Charle H. L’Amoureux opte pour le Charle H (et oui un bon service la veille ça aide à faire pencher la balance).

Je choisis des joues de lotte et l’Amoureux un wok aux crevettes façon thai, et en dessert nous nous partageons à nouveau une pavlova #UneEquipeQuiGagne

En rentrant à l’hôtel (sous un déluge digne d’un défilé Dior) la perspective de me replonger dans mes notes ne m’enchante guère… Nous prenons donc un verre au bar, entourés d’une déco des plus excentriques.

Après une nouvelle nuit où la chaleur est particulièrement lourde, j’attaque une grosse journée d’épreuves avec deux examens…

Mais bon, c’est fait. J’ai passé les examens de ce DU. J’espère que cela correspondra aux attentes des correcteurs.

Toujours est-il que si vous êtes intéressés pour la propriété intellectuelle et que vous êtes vraiment autonome pour vous auto-gerer pour suivre une formation à distance, je vous conseille sincèrement le DU proposé par l’Université de Nantes.

Avril 2018

Bonjour à tous,

Le mois d’avril a commencé par une escapade en Bretagne. Le plaisir d’aller faire un tour sur la côté, de faire des balades et d’aller dans mon restaurant préféré…

Ce début de mois d’avril est encore bien frais, je n’ai donc toujours pas rapatrié mes affaires de printemps et d’été.

Les cours se poursuivent. Le fait de jongler avec le boulot commence à me peser. Le froid continue, l’absence de sommeil et le stress qui commence font que je me bloque à nouveau le dos…

Pour ce mois d’avril j’ai encore composé quelques beaux bouquets pour profiter des belles couleurs du printemps. Lequel est votre préféré ?

Et surtout avril est le mois du très beau mariage de ma copine anglaise Madeleine !

Je profite de l’occasion pour donner un air de printemps à mes cheveux. Je vous ferai un autre article un peu plus tard sur le week-end londonien.

Le dernier week-end d’avril était sous les couleurs de la Formule E dans Paris !

Et puis un peu de gourmandise aussi…

Mars 2018

Le mois de mars est terminé (depuis deux mois donc… Mais j’ai eu quelques difficultés techniques sur WordPress…) et je vous propose une petite rétrospective.

Petit bonheur de ce début de mois : j’ai pu avoir de la neige ! Et oui pendant la grosse tempête de neige de février, j’étais au soleil et là j’ai pu me réveiller un matin avec de la neige ! 🙂

J’ai été écouter une autre version de la Symphonie en ré mineur de César Franck à la Philharmonie de Paris. C’est définitivement la pièce musicale de cette année pour moi…

Mes cours continuent d’avancer. Et je souffre…

On découvre des gourmandises aussi. Notamment l’Equinox de chez Cyril Lignac :

Autre concert, autre ambiance avec le retour à Paris de Parov Stelar !!!

Et du rugby !!!!

Il fait encore très froid. Ce qui était amusant après la Thailande histoire d’avoir un peu d’hiver devient lassant et difficile à supporter. Mais bon c’est joli…

Fin mars, marque aussi le weekend surprise à Hambourg (je vous fais un petit article là dessus :))

Et autre weekenden Bretagne cette fois :

Ou se trouve mon meilleur restaurant breton. L’adresse « ne paye pas de mine » si vous me permettez l’expression mais l’assiette est un vrai bonheur. Il est à noter que Monsieur est seul en cuisine et Madame gère la salle. Ils ont une organisation et un savoir-faire digne de restauranrs côtésur la place parisienne. Et donc dèsque j’ai l’occasion j’aime à aller y dîner.

Je vous communiquerai l’adresse si vous voulez et que vous passez dans le Morbihan 🙂

Et surtout le mois de mars se termine avec le weekend de Pâques !

Weekend à Hambourg

Bonjour à tous,

Je commence à vous écrire depuis la zone d’embarquement à Hambourg pour rentrer à la maison.

L’Amoureux m’a fait une surprise : un weekend à Hambourg ! Le motif du voyage était un concert le dimanche soir.

Mais pas n’importe quel concert : une nouvelle version de la Symphonie en ré mineur de César Franck par le Symphonique de Hambourg sous la baguette de Ion Marin.

Ce concert est devenu le prétexte à une petite évasion dans notre quotidien. Pour ma part, je jongle entre le boulot qui ne m’amuse plus et deux DU chronophages, pendant que l’Amoureux gère son boulot et la préparation d’une conférence pour ce vendredi…

Du coup la journée de samedi était dédiée à nos recherches respectives et nous avons décollé samedi soir.

Arrivés à Hambourg, un taxi nous attendait pour l’hôtel.

Après une bonne nuit de repos, nous avons le plaisir de déguster un bon petit déjeuner allemand.

Nous pouvons alors débuter la découverte de la ville.

Nous arrivons devant une flèche. Il s’agit en réalité de la cathédrale St Nicholas, laquelle a été détruite suite à des bombardements en 1943.

Nous poursuivons avec un passage sur les quais d’une partie du port. Le port s’étant sur plus de 25 km, nous n’en avons aperçu qu’une infime partie. Les entrepôts sont presque une ville !

Entre les canaux se trouvent la nouvelle scène du philharmonique de Hambourg.

Nous poursuivons vers le centre ville et découvrons l’Hôtel de Ville.

Après ces circonvolutions dans la ville nous commençons à avoir faim et décidons de nous installer sur une terrasse sur un canal.

J’ai opté pour le plat traditionnel : une pomme de terre en robe de chambre, aussi appelée Kartofel 🙂 avec du saumon pour ma part.

L’air est doux et nous profitons de flâner au bord du canal…

Nous poursuivons notre balade dans Hambourg et admirons l’architecture cosmopolite de cette ville : des bâtiments en briques, d’autres de l’Empire, des bâtiments modernes tout en verre, etc.

Nous rentrons nous reposer un peu à l’hôtel et j’en profite pour me changer 😉

J’ai opté pour une robe navy bleue de chez Chi Chi London et des escarpins Karen Millen navy bleus également. Je me fais un petit chignon et ajoute un ruban bleu navy pour terminer ma tenue.

Et nous nous rendons à la salle de concert !

La salle est un bâtiment ancien très joli et très classique.

Le concert est sublime ! J’ai beaucoup aimé l’interprétation par Ion Marin de la Symphonie de César Franck.

Nous rentrons à l’hôtel pour dîner. J’opte pour un fish and chips, alors que l’Amoureux prend une salade. En dessert nous nous partageons une crème au romarin et son sorbet poire. C’est très bon et peu sucré, ce qui permet aux différentes saveurs d’être particulièrement marquées.

Après un petit café, il est l’heure d’aller dormir après cette belle journée.

Le lendemain nous nous sommes promenes dans Hambourg après un bon petit déjeuner.

Mais nous nous faisons surprendre par le froid et allons nous réfugier dans un café parisien. En plein Hambourg. Avec la même mauvais humeur que dans les vrais…

Nous poursuivons la balade avant de rejoindre l’hôtel pour prendre un verre avant l’arrivée du taxi.

C’était un chouette weekend et une belle surprise…

Février 2018

Bonjour à tous,

Le mois de février est terminé. Il a commencé sous le signe des tropiques et se conclue avec un froid sibérien !

Après les 15 jours en Thaïlande (cf les – trop ? – nombreux articles), le retour à la « vie normale » est un peu douloureux.

La première semaine j’ai eu une extinction de voix et la seconde le froid a eu raison de mes dernières défenses immunitaires. Autant vous dire que l’effet des vacances n’est plus qu’un vague souvenir. Bon certes il me reste un peu de bronzage aussi 🙂

Finalement, je n’ai pas vraiment profité de la vie parisienne. Mais à présent je fais le point sur les prochaines expos ou concerts et les séjours sur les mois à venir.
J’ai pris mes billets pour la Bretagne fin mars et pour Nantes fin mai pour y passer mes examens, j’ai travaillé avec mon groupe sur notre projet de fin d’étude concernant l’autre DU. Je passe actuellement la plupart de mes midis à travailler sur ce sujet et quelques soirées sont aussi prises pour des conférences. Dès lors les 10 derniers jours de février sont passés rapidement.

Les habitudes reprennent leur place : la Tour Eiffel n’a pas bougé, le marché du dimanche est toujours aussi fascinant (même si le prix des mangues ne cesse de nous étouffer :)) Et puis avec les températures hivernales, j’ai ressorti mon beau manteau Pearl !

J’espère que vous avez passé un beau mois de février !

Bilan des vacances

Bonjour à tous,

C’est avec le plus gros rhume/angine que je n’ai jamais eu que je vais tenter de faire un petit bilan de mes deux semaines en Thaïlande.

Sur notre organisation, je vous avouerai que l’on s’en est plutôt bien sorti.

L’avion a été l’élément déclencheur et un des plus gros postes de dépenses. Nous avons voyagé avec Qatar Airways et je pense qu’il mérite leur premier rang des meilleures compagnies de vol. On a de la place pour les jambes (même lorsque l’on fait 1m82), on nous donne à manger tout le temps. Globalement à part le vol entre Doha et Bangkok où je n’ai pas réussi à dormir les 4 vols sont vraiment bien.

Les bagages : nous sommes partis avec une valise cabine, un sac à dos et un sac à main/besace. Pour 15 jours. Pour deux personnes. Je suis donc partie avec le minimum de produits de soins et autres, notamment mes flacons de produits lentilles, une crème de visage en format voyage, mon eye-liner et quelques petites choses. En vêtement, outre les sous vêtements, j’avais deux robes longueur genoux, deux robes longues, un pantacourt, un T-shirt manche longue et ma tenue d’avion. En fait sur place il y a des services de conciergerie dans tous les hôtels et sur Koh Samui et Koh Tao, un certain nombre de personnes proposent des services de pressing (40 BTH le kg, soit 1 euro le kg). Dès lors il n’est pas particulièrement nécessaire de partir avec trop de bagages. Concernant les produits de beauté, il y a partout des 7/eleven où l’on trouve absolument tout (savon, shampooing, etc.)

Les hôtels : nous avions un hôtel par destination. Donc Bangkok, Koh Samui, Koh Tao et à nouveau Bangkok. On a choisi des 4 ou 5 étoiles. Les réservations se sont étalées de décembre à fin janvier. La saison dans les îles n’est pas très bonne et dans l’absolu on aurait même pu avoir les mêmes chambres pour des prix moindres en les prenant sur place. Mais on n’est pas si aventureux et surtout on ne savait pas que la saison n’était pas excellente. Toujours est-il que pour les réservations on avait le choix et même plus encore !

Les transports : on a appris à utiliser le taxi, le métro, le tuk-tuk. Et c’est plutôt amusant. Bangkok est une ville ultra développée, ce qui en fait une ville fascinante par le rythme qu’elle adopte.

La farniente : il y a tellement de choses à voir, se laisser porter par la ville et les îles sont tellement intriguantes que je pense qu’on aurait pû/dû s’octroyer un peu plus de off. Ne vraiment rien faire de la journée ou de la demie journée. Pourtant je ne pense pas que l’on ait eu un rythme très soutenu, mais on aurait pû procrastiner et profiter de la piscine un peu plus. Mais cela signifiait globalement une journée de plus à Koh Samui et une de plus à Koh Tao…

Les visites : je pense que l’on a pu s’approprier une partie des lieux sans pour autant suivre un guide touristique à la lettre où il faut tout voir au pas de course. Ce n’est pas notre état d’esprit et certainement pas l’idée de vacances que l’on se fait. On aime être surpris par un lieu et non avoir une check-list de vacances. Mais après c’est notre façon de voir les vacances 😉

La nourriture : c’est un point un peu plus compliqué pour moi : je ne mange pas de viande et je n’aime pas manger épicé. Et je vais en Thaïlande ou globalement ce sont les deux ingrédients : le bœuf ou le poulet et les épices. Cela n’a donc pas été toujours facile mais j’ai toujours trouvé 🙂 le concept de street food m’a autant interloqué qu’amuse. Et oui même moi j’ai mangé de la street food. Bon d’accord c’est du riz ou des fruits mais tout de même ! Les fruits justement. Je crois que j’ai rarement mangé autant de bons fruits. Mon seul regret est de ne pas avoir goûté au durian :/ la prochaine fois ! Mais j’ai mangé mes premières fraises à Bangkok et elles étaient délicieuses – oui ça claque un peu de dire « j’ai mangé mes premières fraises de l’année à Bangkok » mais j’assume 😉 – en général vous trouverez toujours votre bonheur dans la rue, dans des restaurants, voire au 7/eleven (puisqu’ils réchauffent les plats).

Les Thaïs : on m’avait dépeint une population adorable, toujours souriante, etc. Et je vous avoue qu’en montant dans l’avion je me suis dis « Salut les parisiens mornent, je vais au pays du sourire » Donc forcément j’ai été déçue. À Bangkok, les touristes ont dû sans doute abuser de cette image et il a fallu attendre Koh Samui pour voir cette réputation de réaliser. Et c’est tellement agréable des gens qui sourient dès le matin !

Bangkok : la ville est fascinante, ultra diversifiées ! Vont se mêler une conception de pays en plein développement avec une utilisation du pétrole et du sac plastique et à côté de cela une version de pays très développé avec des services, des bâtiments de pur luxe.

Koh Samui et Koh Tao : les îles sont géniales ! Elles nous ont offert un dépaysement inégalables. Je ne m’étends pas car mes divers postes ont donné mes impressions au jour le jour 🙂

Voilà à en quelques mots ce que je peux dire de mon séjour, trop court, en Thaïlande. Alors forcément on y retournera !

Si vous avez déjà été en Thaïlande, n’hésitez pas à me faire part de vos impressions 😉

Vacances en Thaïlande #16

Bonjour à tous,

Les vacances en Thaïlande sont terminées.

Nous avons mis le réveil à 5h30 : ça pique un peu…

Les affaires sont prêtes depuis hier soir. Tout est en ordre. Il fait déjà 30° C, la vie Bangkok est déjà en plein essor.

Nous prenons la direction du Skytrain : la ligne de métro qui nous conduit à l’aéroport international.

Une fois les formalités douanières passées, nous nous dirigeons avec notre avion. Nous avons un A380 !

Le transfert à Doha se passe très tranquillement. Et nous embarquons dans un A350 pour Paris.

Le choc thermique est brutal : il fait 5°C ! Le retour à la réalité est aussi un choc : pas de RER C, mais une navette pour Aulnay, puis le RER. Finalement nous allons mettre prêt de 3h entre la sortie de l’avion et l’arrivée à la maison. Soit un tour d’horloge complet depuis le réveil…

Pour ce dimanche le programme sera light et calme : un café au café, le marché, les lessives, me faire les ongles, dire bonjour à la Tour Eiffel… En somme se réacclimater à la vie parisienne et au froid ! (Pourtant je sais que 5-8°C ce n’est pas vraiment froid !).

Et peut être commencer à planifier les prochaines vacances ?

***

J’espère que mes vacances vous ont plû ! N’hésitez pas si vous avez des questions ou des commentaires !